Nouzilly, entre bois, ruisseaux et belles demeures

logo du site
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,
  • Nouzilly,

Accueil du site > L’environnement > Les nuisibles

Les nuisibles


La maladie de Lyme, qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Lyme, ou Borréliose de Lyme, est une infection due à une bactérie (microbe) transportée par une tique. La tique peut transmettre la bactérie à l’homme au moment d’une piqûre.
Découvrez le dépliant bien détaillé, avec informations et conseils


Le ragondin et rat musqué

Le SICA adhère à la FREDON Centre Val de Loire dans le cadre de la lutte collective obligatoire contre le ragondin et le rat musqué dans le département de l’Indre et Loire, conformément à l’arrêté préfectoral du 25 juillet 2013.


La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa)

Chenille processionnaire La chenille processionnaire du pin, venue du sud de la France, est de plus en plus présente dans notre département.
La présence de cette chenille dans les lieux publics (jardins publics et autre lieux accessibles à tous) peut être problématique du fait de son caractère très urticant.
Le moindre contact ou l’inhalation de ses poils peuvent déclencher une réaction allergique plus ou moins forte selon la sensibilité des personnes. Ces poils contiennent une protéine, la thaumetopoéine, qui provoque des démangeaisons très vives, voire des oedèmes ou des chocs anaphylactiques dans certains cas. La prudence s’impose donc.
En raison de ces problèmes de santé publique et des dégâts qu’elles occasionnent sur les conifères (défoliations), la FREDON 37 propose à ses communes adhérentes et non adhérentes de les accompagner dans leur lutte contre cette espèce envahissante en :
- fournissant du matériel de piégeage efficace et respectueux de l’environnement.
- sensibilisant les communes sur la biologie de la chenille, les différentes méthodes de lutte et les consignes de sécurité à respecter.
Les fiches techniques de 3 pièges vous sont présentées ici
Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter la FREDON 37 par mail :
contact@fdgdon37.fr ou téléphoner au 02 47 66 27 66.


Le frelon asiatique

A l’instar des années précédentes, le frelon à pattes jaunes (dit asiatique) reprend son activité avec la remontée des températures.
Des petits nids primaires sont désormais observables au niveau des haies et des arbres dans les jardins, mais également dans les bâtiments (abris de jardin, sous les gouttières ou les toitures).
Il est donc important d’être vigilants afin de repérer au plus tôt les nids construits pour les éliminer.
Au vue de l’expansion du frelon, la FREDON Centre Val de Loire étend ses actions à l’ensemble de la région. Ainsi une nouvelle animatrice reprend le dossier pour l’ensemble de la région et sera désormais votre interlocutrice :
Vanessa IMBAULT - vanessa.imbault@fredon-centre.com - Cité de l’Agriculture, 13 avenue des Droits de l’Homme, 45921 ORLEANS Cedex
Les informations sur le frelon à pattes jaunes sont disponibles via un numéro vert (0 800 00 79 66). Il est accessible gratuitement 24h/24 et 7j/7.
Merci de l’indiquer à toutes les personnes souhaitant des informations sur ce frelon. La FREDON Centre Val de Loire n’assure plus de permanence téléphonique.
Vous trouverez ci-joint la plaquette d’information sur cette espèce, le formulaire de signalement des nids, et la liste des entreprises signataires de la charte départementale de bonnes pratiques de destruction des nids
Ces renseignements et documents sont également disponibles sur le site Internet de la FREDON Centre Val de Loire http://www.fredon-centre.com/ (> espèce invasives et nuisibles > frelon asiatique). Nous vous invitons à vous y rendre avant tout contact et/ou demande de documents.


->Retourner en haut de la page


Le cynips du châtaignier à Nouzilly

Le cynips du châtaignier (Dryocosmus kuriphilus) est un insecte originaire de Chine qui cause d’importantes dégradations pouvant affecter la croissance et la qualité du bois des châtaigniers. Il est arrivé en France en 2002, en Indre et Loire en 2011, et sa présence est aujourd’hui constatée à Nouzilly.

Pour tenter d’enrayer sa progression, la préfecture a interdit le transport et l’exportation de « matériel végétal » appartenant au châtaignier à partir des zones contaminées. Par « matériel végétal », on entend tous les végétaux ou parties de végétaux du genre Castanea (le genre du châtaignier) pouvant servir au bouturage ou à la reproduction, à l’exception des fruits et des graines. La vente de bois de châtaignier, ainsi que la récolte des châtaignes, restent néanmoins autorisées à Nouzilly.

Aucune mesure de lutte n’est demandée suite à sa détection. L’élagage d’un arbre contaminé n’est donc en aucun cas une obligation réglementaire. L’impact sur la santé de l’arbre reste limité à une baisse de fructification et de rendement et ne cause pas la mortalité de l’arbre.

Pour plus de renseignements, contacter le Syndicat des Forestiers Privés de Touraine :
2 rue de Ballan
37000 TOURS
Téléphone : 02 47 38 53 73
Fax : 02 47 38 00 25
propriete.forestiere.37@wanadoo.fr

www.foretpriveefrancaise.com...


->Retourner en haut de la page


Les termites sur Nouzilly

Le département a été déclaré partiellement termité par des arrêtés préfectoraux :
Pour les zones définies dans les arrêtés préfectoraux, les conséquences sont : en cas de vente de tout ou partie d’un immeuble bâti, un état du bâtiment relatif à la présence de termites est joint au dossier de diagnostic technique à la vente ;
en cas de construction ou d’aménagement neuf, des mesures relatives à la protection contre les termites s’appliquent.

- Lire l’arrêté
Arrêté termites

- Document rédigé par la DDT37 faisant la synthèse de l’ensemble des procédures et de la réglementation concernant les termites et insectes xylophages DDT37-Termites

- Voir le plan du zonage
Zonage termites sur Nouzilly


La mérule

Mérule
La mérule (ou le mérule), également appelée « lèpre des maisons » (ce qui veut tout dire..), est un champignon qui constitue un véritable fléau… pour nos maisons ! Il s’attaque aux bois, cartons et livres dans les pièces humides de votre maison, avant de déguster tout l’édifice, qu’il faut parfois détruire.
Les boiseries des anciennes maisons, humides et mal ventilées, ou des résidences secondaires inoccupées pendant de longs mois font le bonheur de ce champignon qui n’a rien de comestible.
Par ailleurs, la mérule se développe de façon impressionnante car elle peut atteindre 8 mètres, se propageant dans tous les sens, de 4mm par jour. Plus l’atmosphère est confinée, plus elle grandit vite !
La mérule, un fléau pour des communes entières.
Non seulement la mérule peut vouer un logement à la destruction pure et simple mais elle peut aussi infester des communes entières par le biais des bâtiments mitoyens. Des communes victimes d’inondations peuvent alors se retrouver, quasiment du jour au lendemain, littéralement infestées…
La mérule se développe dans l’obscurité (derrière les plinthes, dans les plafonds, sous les revêtements de sols) et, souvent, ce n’est que lorsque le bois est complètement attaqué et tombe en poussière, que l’on s’aperçoit de sa présence.
Le propriétaire a l’obligation de signaler toute attaque de mérule en mairie ou à la préfecture.
L’éradication de ce champignon est réglementée et seules des sociétés spécialisées peuvent intervenir.

Il n’existe pas d’arrêté préfectoral mérule dans le département.


->Retourner en haut de la page




Site réalisé en SPIP pour l'AMRF